14/02/2007

Rentré à AUBIERE je focalise mon énergie sur la rédaction des rapports de mission et le suivi des actions à mener dans les villages

Pas le temps d'avoir des états d'âme. En tout cas la meilleure façon de ne pas en avoir c'est de bosser sur les rapports de mission. Cela n'arrange rien de les laisser trainer, au contraire il vaut mieux avoir encore en tête les nombreuses impressions de terrain qui vous ont imprégné. Par ailleurs il faut donner des suites à la multitude d'actions que l'on a repérées sur le terrain et qui ne demandent que notre coup de pouce pour avancer.

1 commentaire:

Damien a dit…

C'est pour quand la suite ?